La cystinurie



La cystinurie est une maladie héréditaire transmise par un gène récessif et est causée par un mauvais transport de la cystine, un aminoacide, dans les reins.

Normalement, la cystine qui est filtrée par les reins est réabsorbée à l'intérieur des tubules rénaux et on retrouve seulement des traces de cystine dans l'urine. Les chiens atteints de cystinurie ne réabsorbent pas suffisamment la cystine (et quelques autres aminoacides) dans les tubules rénaux. L'urine contient donc un taux anormalement élevé de cystine. Puisque la cystine est insoluble dans le pH neutre ou acide de l'urine, l'excès de cystine présente dans l'urine contribue à la formation de petits cristaux de cystine, lesquels se transforment en calculs de cystine (pierres) dans les reins et/ou dans la vessie.

Parce que les mâles ont un système urinaire plus long et étroit que les femelles, l'irritation et les blocages par les calculs sont beaucoup plus fréquents chez les mâles. Les mâles atteints de cystinurie souffrent d'inflammation du système urinaire à répétition et sont à risque pour les blocages urinaires, lesquels peuvent, s'ils ne sont pas traités rapidement, conduire à un arrêt des reins, à une rupture de la vessie et même à la mort.

Des cas de cystinurie ont été diagnostiqués chez plusieurs races (et chiens croisés) et le Terre-Neuve n'est pas une race plus à risque qu'une autre. Cependant, chez la plupart des autres races, les premiers signes cliniques apparaissent vers l'âge de 4½ ans. Chez le Terre-Neuve, les signes apparaissent dès l'âge de 6 mois à un an, ce qui laisse croire que le Terre-Neuve souffrirait d'une forme plus sévère de la maladie que les autres races. Les récidives après une intervention chirurgicale sont également plus fréquentes chez le Terre-Neuve.

On devrait suspecter qu'un mâle Terre-Neuve est atteint de cystinurie si celui-ci a des problèmes urinaires chroniques (difficultés à uriner, sang dans l'urine, incapacité d'uriner). Les femelles atteintes sont souvent asymptômatiques et il est important de ne pas confondre la vaginite/cystite (les 2 étant des conditions fréquentes chez les femelles pré-pubères) avec la cystinurie.

Bien qu'un diagnostique et un traitement rapides peuvent aider à réduire la formation de calculs urinaires, il est mieux de prévenir ce problème en faisant passer un test d'ADN aux chiens qui sont destinés à la reproduction. Ce dernier permettra de déterminer si le chien est " NORMAL " (c'est à dire qu'il n'a pas la maladie et ne peut la transmettre), si le chien est " CARRIER" (c'est à dire qu'il n'a pas la maladie mais pourrait éventuellement la transmettre à ses descendants s'il était accouplé avec un autre chien porteur du gène de la cystinurie) et finalement si le chien est atteint de la maladie.

Notre position

Nous nous engageons à tester tous nos reproducteurs et à éviter les mariages à risque (porteur avec porteur, malade avec porteur et malade avec malade). De cette façon, nous pouvons vous garantir que tous nos chiots sont exempts de cette maladie. Dans le cas de chiots issus d'un mariage entre un chien "porteur" et un chien "normal", certains chiots pourront cependant être porteur du gène de la cystinurie ce qui est sans aucune conséquence pour la vie du chien.