Les maladies cardiaques chez le Terre-Neuve



La sténose subaortique est la malformation la plus fréquente chez le Terre-Neuve. Il s'agit d'un rétrécissement (sorte de renflement ou de bague) au-dessus de la valvule de l'aorte. Cela a pour effet d'entraver le flux sanguin du ventricule gauche vers l'aorte. Suivant la gravité du changement, on parle de sténose légère, moyenne ou lourde. Dans tous les cas, la fonction de pompe du ventricule est affaiblie. Pour compenser ce dysfonctionnement, le surplus de travail du muscle provoque une augmentation de la masse de la partie gauche du cœur.

Les signes de la maladie varient en fonction de la gravité des cas : certains chiots meurent durant les premières semaines de vie, d'autres ont une croissance moindre par rapport au développement du reste de la portée. Le plus souvent, les premiers symptômes apparaissent entre le 6e et le 18e mois. Le chien a des capacités réduites : il se fatigue rapidement, il est haletant et il a des difficultés respiratoires. Dans les cas les plus graves, il peut y avoir perte de connaissance conduisant à la mort subite de l'animal. Les animaux légèrement atteints ne montrent pas de signes particuliers de maladie de cœur. La sténose subaortique peut être diagnostiquée grâce à un examen au stéthoscope par l'écoute des bruits du cœur chez le chiot (dès la 9e semaine de vie).

Comme il s'agit d'une maladie directement transmise par les parents, le contrôle de ces derniers s'impose et permettra d'éviter la propagation de cette malformation. Il a été démontré que la sténose subaortique est transmise congénitalement. Le chien qui a un rétrécissement léger à moyen ne montrant pas de signes extérieurs de la maladie, transmettra cette malformation à sa descendance avec des degrés différents de gravité.

La deuxième malformation cardiaque la plus répandue chez le Terre-Neuve est le ductus arteriosus persistens. Le ductus arteriosus est une liaison entre la crosse de l'aorte et l'artère pulmonaire qui se ferme normalement peu après la naissance. Si ce passage reste ouvert, on parle de ductus arteriosus persistens.

Les signes de la maladie sont souvent présents chez le chiot : difficulté respiratoire, perte de poids, retard de croissance et hydropisie. Tout comme la sténose subaortique, elle peut être diagnostiquée chez le chiot par un examen au stéthoscope puis précisée par les mêmes examens plus importants (radiographie, électrocardiographie et ultrasons). L'opération est la seule possibilité de traitement du ductus arteriosus. Il s'agit aussi d'une malformation héréditaire qui sera transmise à la descendance.

Retour